Agressivité pendant la puberté

L'âge auquel les enfants entrent en puberté a encore reculé ces dernières années, certaines filles ayant leurs premières règles dès l'école primaire. Il n'est pas surprenant que votre enfant puisse faire des crises émotionnelles, des crises verbales et des comportements agressifs pour exprimer son impuissance.

La plupart des parents se demandent ce qu'ils ont pu faire de mal si leur enfant est agressif sans raison apparente. Mais ce n'est pas toujours dû à une mauvaise éducation parentale. 

À l'adolescence, lorsque les jeunes sont confrontés à des problèmes qu'ils ne peuvent résoudre de manière constructive et verbale, l'agressivité se fait souvent sentir.

Que doivent faire les parents dans cette situation ? Comment pouvez-vous aider votre enfant sans provoquer de conflit ?

La première chose à faire est de rester calme, même si c'est difficile, et de ne pas se décourager. Il existe quelques conseils pour les parents afin de faciliter les choses. Nous allons certainement vous en parler, mais tout d'abord, examinons les marqueurs qui indiquent que la situation nécessite une intervention chirurgicale.

Signes et causes de la phase persistante-agressive chez les adolescents

Il est important pour le développement des enfants qu'ils apprennent à gérer toutes les émotions de manière constructive. Les sentiments négatifs, comme l'agressivité, ne doivent pas être tabous. Au contraire, il est important que les enfants apprennent à gérer ces sentiments d'une manière qui ne nuise ni à eux-mêmes ni aux autres.

Il s'agit d'une réaction à court terme aux événements actuels, comme un examen scolaire difficile, ce qui est parfaitement normal. Elle ne devient un problème que lorsque les symptômes persistent pendant une longue période.

Toutefois, si les enfants ont souvent des accès d'agressivité, il ne s'agit pas forcément d'un trouble. Les enfants, et en particulier les adolescents, se montrent souvent agressifs, par exemple lorsque leurs besoins d'attention ou de reconnaissance ne sont pas satisfaits.

Les causes les plus courantes de l'agressivité chez un adolescent :

  • Conflits entre parents/famille
  • peur
  • incertitude
  • Un désir d'attention
  • Surcharge cognitive

Les formes les plus courantes d'agression des enfants sont

intimidation d'autres enfants, vol, violence verbale et physique.

Un état d'agitation agressive s'exprime de manière similaire chez tous les individus, quelle que soit leur culture. Souvent, les symptômes suivants peuvent être associés les uns aux autres pour identifier à temps l'agressivité chez un adolescent :

Mouvements agités, gesticulation excessive, tension musculaire, posture crispée, expressions faciales rigides, cris, insultes, menaces, poings serrés, coups de poing, coups de pied sur des personnes ou des objets, transpiration, rougeur, pouls rapide, augmentation de la pression sanguine, tremblements, sensation de chaleur.

Que faire lorsqu'un adolescent se montre agressif. Conseils aux parents

Il existe différents moyens de réduire l'agressivité chez les adolescents, à court et à long terme. 

Bien que le fait d'être attaqué par votre enfant méchant ou agressif puisse être extrêmement stressant pour vous en tant que parent et vous affecter émotionnellement, il est néanmoins important de réagir calmement et de ne pas vous laisser descendre au niveau de votre enfant agressif et sexuellement mature. 

Ne réagissez pas de manière émotionnelle, ne criez pas en retour et essayez de maintenir une distance émotionnelle avec votre enfant. Il teste jusqu'où il peut aller dans son comportement agressif et apprend des règles de comportement très importantes pour ses futures relations avec les autres. 

Les enfants pendant la puberté, surtout lorsqu'ils crient, ont besoin de directives claires qui leur apprennent ce qui est bien et ce qui est mal. Ces règles doivent venir des parents.

Établissez avec votre enfant des règles d'interaction anti-agressives pendant la période de calme :

  1. Il n'est jamais battu.
  2. Nous ne nous insultons pas.
  3. Vous pouvez vous éloigner pour vous calmer.
  4. Nous essayons de trouver une solution ensemble.

Bien sûr, vous ne pouvez pas demander à votre enfant d'avoir toujours les règles à portée de main et d'être capable de les appliquer pendant une crise de colère. C'est la responsabilité des parents car les enfants apprennent encore.

Si votre enfant vous crie dessus, essayez de rester calme et cherchez à savoir ce qui a provoqué l'escalade. Si votre enfant réagit par un comportement agressif et n'engage pas une conversation raisonnable, rappelez-lui les règles qui ont été établies ensemble. S'il n'obtempère pas, mettez fin à la situation sans autre discussion. Ne soyez pas tentés de vous crier dessus. 

Il est important que vous compreniez comment votre comportement affectera le comportement de votre enfant à l'avenir. Il apprend de vous comment gérer la frustration et la colère, surtout pendant la puberté. Vous êtes le modèle qu'il suivra.

Vous devez être patient, garder la porte ouverte, traiter votre fils et votre fille comme des adultes, sachant qu'ils ne le sont pas.

Si le conseil ne vous aide pas

Si les comportements agressifs se répètent et que les parents ont le sentiment de ne plus être en mesure de faire face seuls au non-respect constant des règles par les enfants et aux conflits agressifs, il est utile de demander l'aide d'un professionnel.

Un psychothérapeute aidera à identifier les causes de l'agressivité et prescrira une thérapie appropriée. La psychothérapie explore une manière constructive de traiter l'agression, ce qui signifie que l'agression appropriée doit être résolue de manière contrôlée, tout en apprenant des stratégies pour éviter l'agression inappropriée. Il peut également être nécessaire de travailler sur l'agressivité inhibée et d'apprendre à la ressentir et à la permettre.

À quoi les parents peuvent-ils faire attention à titre préventif ?

Les parents doivent donner des modèles positifs et résoudre les conflits de manière constructive et avec des mots dès le début. Il est très important de développer ces compétences en discutant objectivement avec l'enfant, afin que celui-ci apprenne à percevoir ses propres besoins, à les nommer correctement et à y contribuer de manière constructive ; afin que ses propres émotions soient perçues et reflétées et que l'enfant se rende compte qu'il progressera - surtout à long terme - s'il peut résoudre les conflits par une interaction sociale réussie.

On peut enseigner aux enfants très impulsifs des stratégies de contrôle des impulsions afin qu'ils puissent se calmer avant de commencer à agir de manière agressive. L'empathie et la perception des émotions sont très importantes pour les jeunes : ils apprennent à accepter et à respecter les sentiments des autres. 

10 stratégies éprouvées pour prévenir les comportements agressifs pendant la puberté

  1. Évitez vous-même les comportements agressifs et provocateurs, car les enfants copient leurs parents et leur comportement.
  2. Ne réagissez pas avec émotion ou colère. Respirez profondément et montrez à l'enfant que cela ne servira à rien.
  3. Montrez des alternatives : "Si tu me dis ça calmement et que tu ne cries pas après moi, je ferai ce que tu veux.
  4. Ignorez l'agressivité verbale de votre enfant en pleine croissance et ne faites pas de compromis lorsqu'il s'agit de violence. Frapper, donner des coups de pied, griffer, mordre et détruire des objets est inacceptable.
  1. Une fois que la "tempête" s'est calmée, parlez à votre enfant de la situation et montrez-lui les alternatives.
  2. Acceptez la frustration ou la tristesse qui se cache derrière le comportement agressif. "Je comprends que vous soyez en colère.
  3. Félicitez toujours votre enfant lorsqu'il fait face à des situations difficiles sans se comporter de manière agressive. De cette façon, vous renforcez le comportement souhaité.
  4. Déterminez exactement pourquoi votre enfant est agressif. Les punitions ou accusations injustes ne feront que rendre votre enfant plus agressif pendant la puberté.
  5. Soyez cohérent afin que votre enfant sache ce qu'il peut et ne peut pas faire. Des règles robustes sont essentielles pendant la période de puberté de l'enfant.
  6. Tenez vos promesses, car un enfant qui est souvent frustré a le droit de devenir provocateur ou agressif.

Conclusion

Accompagner votre enfant pendant son adolescence peut être à la fois stimulant et gratifiant. Les garçons comme les filles connaissent des changements physiques, hormonaux et émotionnels à cette période. Ces changements font partie d'un processus connu sous le nom de puberté.

Pour de nombreuses filles, la puberté commence vers l'âge de 10 ans, alors que pour les garçons, le processus commence souvent vers l'âge de 11 ans. Cependant, il est important de se rappeler que chaque personne est différente et que votre enfant grandira et se développera à son propre rythme. Pendant la puberté, les changements physiques, hormonaux et émotionnels peuvent également entraîner des modifications du comportement, et votre adolescent peut interagir différemment avec sa famille et ses amis.

Les changements émotionnels au cours de l'adolescence varient considérablement d'une personne à l'autre et au fil du temps. Vous constaterez peut-être que votre adolescent a acquis une plus grande confiance en lui. Ils peuvent commencer à se sentir plus capables d'assumer de nouvelles responsabilités et de prendre leurs propres décisions. Ils peuvent également développer un fort besoin de relations sociales en dehors de la famille et aspirer à l'indépendance dans certains aspects de leur vie. D'autres jeunes peuvent se sentir frustrés lorsqu'ils ne parviennent pas à atteindre leurs objectifs et peuvent donc éprouver des émotions négatives.

L'humeur, les niveaux d'énergie et les habitudes de sommeil de votre adolescent peuvent fluctuer pendant cette période, ce qui peut créer des difficultés dans votre relation avec lui. N'oubliez pas que ces changements émotionnels sont une partie importante de la croissance de votre adolescent.

Pendant la puberté, les parents et autres modèles adultes peuvent aider les adolescents à traverser cette période de changement émotionnel avec patience, soutien et compréhension.

Si vous avez l'impression de ne pas pouvoir faire face aux fluctuations émotionnelles et à l'agressivité de votre adolescent, contactez un professionnel qui pourra vous aider à rétablir la paix et le calme dans votre famille et aider votre enfant à traverser une période difficile sans agressivité. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Catégories
Mises à jour du blog

fr_FRFrançais