1. Quels aspects du développement de l'enfant la psychologie de l'enfant étudie-t-elle ?

La psychologie de l'enfant est une branche de la psychologie qui s'attache à décrire et à expliquer les processus mentaux dans la vie des enfants âgés d'un mois à onze ans. Ces processus se produisent en raison d'interactions avec des facteurs biologiques et socio-environnementaux. Ils sont soumis à de profonds changements qui ne se produisent à aucune autre étape de la vie humaine. 

Voici les aspects du développement de l'enfant que la psychologie de l'enfant examine afin d'obtenir une évaluation complète de son état mental : 

Développement du corps - Le développement physique et moteur chez le nourrisson et le jeune enfant. Un bon développement physique est important pour la socialisation avec les autres enfants. Comparer son jeu et mesurer ses points forts avec ses pairs renforce la confiance. Le développement physique affecte également le comportement des adultes envers les enfants. Les enfants plus âgés sont souvent surestimés.

Développement des fonctions sensorielles (perception) et des capacités motrices. Le développement moteur est le développement des processus moteurs volontaires. Les capacités motrices de base sont déjà présentes chez les personnes à la naissance et beaucoup commencent tout juste à mûrir. Dans certains cas, ils remplacent directement les réflexes de la petite enfance, comme le réflexe de préhension, qui est supprimé par des mouvements de préhension intentionnels.

Développement cognitif. Le développement cognitif d'un enfant est également connu sous le nom de développement mental ou intellectuel. Les fonctions cognitives comprennent, par exemple, le langage, la pensée abstraite telle que la résolution de problèmes, la mémoire, l'attention, la planification d'actions ou la perception.

Le développement émotionnel. L'apprentissage émotionnel commence avant la naissance et se poursuit tout au long de l'enfance (et au-delà). Les plus grandes étapes du développement émotionnel sont franchies au cours des six premières années de la vie.

Le développement du langage. Le développement de la parole fait référence à l'acquisition de règles phonétiques, de vocabulaire, de grammaire et de compétences textuelles (raconter des histoires, décrire des événements).

Rôle de genre. Lorsqu'il s'agit de définir les rôles sexuels, les garçons adoptent principalement le comportement de leur père, tandis que les filles s'identifient tout aussi souvent à leur père ou à leur mère.

Le développement moral. Au cours de leur vie, les enfants apprennent progressivement les valeurs de la société dans laquelle ils vivent et décident eux-mêmes s'ils veulent agir conformément à ces valeurs. Ce processus est très fastidieux et nécessite des milliers de petites expériences et réflexions.

Le développement social. Le développement social de l'enfant est lié à sa capacité à établir des relations avec d'autres personnes. La relation mère-enfant en est la base.

Il existe de nombreuses perspectives théoriques et approches scientifiques qui tentent d'expliquer et de donner un sens au développement humain. Elles peuvent être très différentes les unes des autres, mais toutes les procédures diagnostiques et thérapeutiques tiennent toujours compte de l'environnement familial et social du jeune patient.

2. Qui est le fondateur de la psychologie de l'enfant ?

Il n'est pas possible de répondre à cette question sans ambiguïté. 

Les origines de la psychologie de l'enfant remontent au XIXe siècle, avec la publication de The Soul of the Child en 1882. William Thierry Preyer. Après lui William Stern и Clara Stern observaient systématiquement leurs enfants et consignaient leurs observations sous forme de journal intime. Même Jean Piagetqui a plus tard défini le cours de la pédiatrie avec sa "théorie de l'apprentissage", a appris de ses enfants, notamment le développement de l'intelligence de la naissance à l'acquisition du langage. 

Dans le premier quart du 20e siècle, la psychologie du développement académique s'est activement développée à Vienne, notamment sous forme de Charlotte Bühleren concurrence avec la première psychanalyse d'enfant d'Anna Freud. En 1933, Charlotte Bühler a fait la première tentative sérieuse d'explorer et de décrire pleinement le parcours de vie dans son livre The Human Life Course - A Psychological Problem. Pour ce faire, elle s'est appuyée sur de nombreux documents biographiques. Bühler considère le parcours de vie humain comme une courbe de vie biologique, qui se caractérise par la croissance d'une part et la capacité de reproduction d'autre part.

Karl Bühler Dans son ouvrage intitulé The Spiritual Development of the Child (1918), il estime qu'un enfant de 3 à 4 ans possède pratiquement toutes les possibilités de penser plus tard. 

Sigmund Freud attribue la sexualité à l'enfant et soutient que les premières années de l'enfance sont cruciales pour le reste de la vie d'une personne. 

ComportementalistesIls postulent notamment que tous les individus sont égaux dès la naissance et que chacun peut devenir n'importe quoi, raison pour laquelle l'éducation de la petite enfance y accorde une grande importance.

Le schéma théorique de la biographie Eric H. Erikson se fonde sur son travail clinique et thérapeutique dans la tradition de la psychanalyse. Avant tout, Erikson a développé une approche freudienne du développement psychosexuel de l'enfance. Mais l'étape de la vie qu'est l'adolescence a également constitué un axe important des travaux d'Erikson, qui y a introduit le concept d'identité. Il voit une séquence prédéterminée dans laquelle la croissance de l'identité se produit, chaque étape s'appuyant sur la précédente. Cependant, chaque étape comporte une phase critique. Pour Erikson, le développement de l'individu, de la petite enfance à la vieillesse, passe par des étapes spécifiques de la vie.

En 1930, un manuel a été publié Alfred Adler "L'éducation des enfants", dans lequel il a appliqué des concepts psychologiques individuels au développement de l'enfant et à l'éducation à l'école et à la maison. A peu près au même moment Rene Spitz a commencé une recherche psychanalytique systématique sur la petite enfance et a démontré le lien entre les troubles de la relation précoce mère-enfant et la maladie du nourrisson. 

 En 1951 John Bowlby a publié une étude sur la relation entre les soins maternels et la santé mentale. 

Walter Toman a étudié l'importance des constellations familiales et leur impact, notamment sur les enfants, par le biais d'une analyse empirique et théorique de l'influence formatrice des positions des frères et sœurs. 

3 Qu'est-ce qui détermine le développement mental d'un enfant ?

Le poids et la taille de votre enfant sont faciles à mesurer. Mais découvrir ce qui se passe dans le cerveau de votre bébé n'est pas si facile. Les parties du cerveau qui contrôlent les fonctions physiques et assurent notre survie, comme respirer, boire, dormir et digérer, sont déjà intégrées dans le système nerveux autonome. Mais les parties du cerveau qui aident votre enfant à comprendre le monde qui l'entoure ont encore beaucoup de travail de développement à faire.

Le cerveau de votre nouveau-né ne peut pas encore gérer l'imagination, la réflexion, la mémoire, le langage et la coordination plus complexe. Le processus par lequel votre bébé acquiert progressivement toutes ces compétences est appelé développement mental.

Le bien-être mental ou émotionnel est l'une des pierres angulaires du développement sain de l'enfant. 

La santé mentale des jeunes enfants est étroitement liée à la santé, au bien-être et au comportement des personnes qui s'en occupent directement. Les aspects sociaux et

Les conditions économiques et la culture dans laquelle vit la famille ont également une forte influence sur le bien-être de l'enfant.

Si l'âme est constamment déséquilibrée, on diagnostique chez les enfants et les adolescents des troubles psychologiques - peurs, troubles dépressifs, troubles hyperkinétiques tels que le TDAH. Les déclencheurs et les causes peuvent aller de facteurs biologiques à des conditions de vie particulièrement stressantes et défavorables. 

Souvent, les insécurités des parents et des soignants concernant la vie familiale quotidienne et l'éducation contribuent au développement de troubles mentaux et de problèmes de comportement. À l'inverse, les parents et les autres personnes qui s'occupent de l'enfant peuvent prendre un certain nombre de mesures préventives pour s'assurer que l'enfant se développe de manière saine et se sente bien mentalement. Une approche sensible des besoins des enfants est aussi importante que des restrictions et des règles claires.

Il est important que les parents sachent comment accompagner et soutenir leurs enfants dans leur développement afin qu'ils puissent faire face avec succès aux tâches de développement spécifiques à leur âge, développer leur confiance et acquérir des compétences et des capacités pour une vie indépendante. 

Chaque étape de la vie d'un enfant présente de nouveaux défis pour le parent. Il y a de nombreuses décisions à prendre. Chacune de ces décisions a également une incidence sur le développement psychologique de vos enfants. C'est pourquoi il s'agit d'un doute permanent, et non constant. Ai-je réagi de la bonne manière ? Comment aurions-nous pu mieux résoudre ce problème ? Comment je veux réagir la prochaine fois ?

Les conversations avec d'autres parents et accompagnateurs sont utiles, de même que la lecture (critique) des guides d'étude. En fin de compte, il s'agit de développer votre propre orientation claire en matière d'éducation en tenant compte de tous ces aspects. Car, bien sûr, en plus de l'amour et des soins, il faut aussi de la constance pour être un bon modèle pour les enfants. La forme que prend ce chemin est une question de circonstances spécifiques.

Au final, vous serez probablement en mesure de déterminer vous-même ce qui est vraiment bon pour vos enfants.

4. Pourquoi la psychologie de l'enfant est-elle nécessaire ?

La psychologie de l'enfant est une branche de la science psychologique qui étudie les conditions et les moteurs du développement mental des enfants, ainsi que les modèles de fonctionnement des enfants en tant qu'individus. Il s'agit de l'étude des activités des enfants et des particularités de ce processus. 

Un psychologue pour enfants est un expert du développement de l'enfant qui travaille avec des enfants et des jeunes pour diagnostiquer et aider à résoudre les problèmes à l'origine de troubles émotionnels ou comportementaux. La psychologie de l'enfant est importante car elle peut nous aider à mieux comprendre ce que font les enfants et à les aider au mieux à devenir des individus divers. Il est donc utile d'aider les parents et les enseignants à mieux comprendre les enfants et à les aider dans leur prise en charge.

La psychologie de l'enfant couvre 5 domaines principaux : le développement, les étapes importantes, le comportement, les émotions, la socialisation,

Presque tous les parents se demandent parfois si leur enfant se développe normalement et si les problèmes de comportement sont temporaires. La santé des enfants est une priorité pour tous les parents. Lorsque les parents ont des difficultés avec leur enfant et ne savent pas comment l'aider, ils demandent l'avis d'un psychologue. Les difficultés peuvent être de plusieurs types : elles peuvent se manifester par des problèmes de comportement, des déficits d'attention, des problèmes d'humeur ou sous la forme de symptômes ou de déficiences physiques.

La tâche du psychologue consiste d'abord à déterminer la cause du problème et à savoir s'il est temporaire et passera tout seul ou si l'enfant souffre réellement d'un trouble psychologique. Il peut évaluer si ces anomalies nécessitent un traitement et quel type de thérapie est le plus approprié. 

Bien sûr, tous les enfants sont différents et peuvent vivre un même événement de manière très différente, mais certaines situations de la vie sont les raisons les plus courantes de consulter un psychologue pour enfants. Il s'agit notamment de :

  • le divorce des parents ;
  • le manque d'amis ;
  • les frères et sœurs plus jeunes qui reçoivent plus d'attention ;
  • le départ d'une enseignante de maternelle adorée ;
  • la mort d'un être cher ;
  • la défaite dans le sport ;
  • relocation 

Mais outre le fait que nous pensons à la psychologie de l'enfant lorsque quelque chose se produit, elle est aussi constamment présente dans notre vie familiale quotidienne, dans les processus d'éducation des enfants. Par exemple, lorsque nous pensons à quel point nous avons raison et comment nous devrions répondre à nos enfants. Lorsque nous gérons des situations problématiques et lorsque nous apprenons à nos enfants à être des personnes confiantes et indépendantes. 

fr_FRFrançais